Depuis 1983, soit 40 ans, notre association est chaque jour sur le terrain pour gagner de précieuses victoires pour l’environnement, pour la presqu’ile. Notre indépendance est le gage de notre liberté de parole et d'action, en tous lieux et en toutes circonstances. Garantissez notre indépendance et gagnez les victoires de demain avec nous ! Adhérez et Faites un don !

affiche clotureCe samedi l’atelier Balthazar était très animé, vous étiez plus de soixante à participer à la clôture de l’exposition miroir organisée par l’APE du 19 au 25 septembre 2022 sur l’ile de Procida sur le thème BEAUTÉ et FRAGILITÉ, Protégeons Mare Nostrum pour fêter sa nomination Capitale italienne de la culture 2022.

A cette occasion, bien qu’habituellement adepte du « slow tourisme », la commune de Procida a tout le long de l’année 2022 organisé d’importantes manifestations culturelles sur le thème de la mer et accueilli des visiteurs du monde entier.

L’APE a donc souhaité clôturer sa participation à cet événement en organisant une soirée sur le thème Procidiens et l’APE unis par les liens du cœur et de la mer que Pierre Guida, vice-président de l’APE, a eu le plaisir de présider. En effet, Pierre issu d’une famille émigrée de Procida comme de nombreuses familles mandréennes, a cultivé depuis de nombreuses années des liens amicaux avec les Procidiens.

C’est donc naturellement qu’il a orchestré la réunion entouré des artistes exposant pour ce dernier jour leurs œuvres inspirées par la mer, la peintre Odile Eckenschwiller, le sculpteur Balthasar Brennenstuhl, la cartoniste Suzy Foscolo et Dominique Calmet, Président de l’APE, océanographe et photographe des fonds sous-marins.

Pierre a commencé par un bref historique de l’organisation de l’exposition à Procida en rappelant les belles rencontres avec les Procidiens autour de la mer et l’art et en remerciant les membres de l’équipe municipal pour leur accueil chaleureux et la publicité autour de l’événement.

En effet, tout au long de la semaine, cette exposition a permis de nombreux échanges fructueux lors des visites des scolaires, des touristes et des Procidiens. Pierre a rappelé en particulier, le rôle particulièrement important de Mme Tita Lubrano, première adjointe en charge des questions environnementales à Procida, pour l’organisation de l’exposition dans le quartier le plus animé de l’ile, dans les locaux de la Lega navale italiana et du Circolo Capitani e Macchinisti et la salle du conseil municipal pour un débat sur les conséquences de la pollution en mer Méditerranée.

Quel contraste avec les refus de la municipalité mandréenne à toutes nos demandes d’accueil dans les locaux gérés par la commune et de publication de nos articles sur cet événement dans le bulletin municipal, sans aucune explication évidemment !

La soirée s’est poursuivi par des lectures d’extraits d’œuvres littéraires plus intimes et poétiques de Lamartine et d’Elsa Morante décrivant le charme de l’ile de Procida ainsi que des extraits de Laurent Jean Baptiste Bérenger-Féraud sur le charme de la presqu’ile dans les années 1880. La soirée s’est poursuivie par des chants italiens populaires accompagnés par la guitare et le ukulélé de Joelle et Liso Cassano.

La rencontre s’est terminée par une collation de l’amitié qui a permis aux participants d’échanger sur l’art, l’environnement et l’importance de tout temps de la Méditerranée pour la rencontre des peuples et comme axe de migrations.

Un grand merci pour l’expression de votre amitié, de votre soutien à l’APE et un remerciement tout particulier et sincère à Balthasar pour l’accueil de cette exposition qui a envahi son atelier pendant ces deux derniers mois. N’hésitez pas à venir visiter l’atelier où les œuvres de Balthasar peuvent toujours y être admirées !

zxIMG 20230121 175025

zxIMG 20230121 181336 zxIMG 20230121 181712

zxIMG 20230121 182208

 zxIMG 20230121 183756 zxIMG 20230121 183817