Pour revenir à un débroussaillage raisonné, écologiquement responsable.

La cour administrative d'appel de Marseille a rendu son jugement. Elle donne raison aux associations requérantes dont l'APE et annule l'arrêté préfectoral du 15 mai 2006 sur le débroussaillement.