Depuis 1983, soit près de 40 ans, notre association est chaque jour sur le terrain pour gagner de précieuses victoires pour l’environnement, pour la presqu’ile. Notre indépendance est le gage de notre liberté de parole et d'action, en tous lieux et en toutes circonstances. Garantissez notre indépendance et gagnez les victoires de demain avec nous ! Adhérez et Faites un don !

D’après l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « la pollution de l’air représente un risque environnemental majeur pour la santé. En diminuant les niveaux de pollution atmosphérique, les pays peuvent réduire la charge de morbidité imputable aux accidents vasculaires cérébraux, aux cardiopathies, au cancer du poumon et aux affections respiratoires, chroniques ou aiguës, y compris l’asthme ».

L‘OMS a publié le 22 septembre ses nouvelles lignes directrices sur la qualité de l’air qui recommandent des valeurs guides représentant des concentrations de polluants dans l'air qui ne présentent pas de danger pour la population humaine. Ces valeurs guides résultent de l’analyse des données épidémiologiques et toxicologiques. Elles sont indicatives et sans portée réglementaire, elles ne concernent que des composés individuels sans données sur les synergies entre les différents polluants.

Ces valeurs guides des niveaux d’exposition, exprimées en concentrations et durées, au-dessous desquels il n’a pas été observé d’effets néfastes sur la santé humaine ou sur la végétation ont été quasiment toutes abaissées.  

Le seuil limite d’exposition au dioxyde d’azote a été divisé par 4, celui des particules d’un diamètre égal ou inférieur à 2,5 microns (μm) (PM₂.₅) par 2. Alors que la France est déjà sous contentieux de l’Union Européenne pour dépassement des seuils réglementaires pourtant plus élevés de 2005, quelles politiques publiques à la hauteur des enjeux sanitaires vont être mis en place au niveau local par ceux qui disent que la santé est un enjeu prioritaire ?

Ce soir, en tout cas, le plan "Escales zéro fumée" montrait ses limites alors que le Mega Express Two et dans son sillage immédiat le Pascal Lota quittaient de concert la petite rade, toute fumée au vent Mistral rabattue sur le littoral … Il est dommage que la station Atmosud ne fonctionnait plus pour connaître l’exposition des poumons des habitants du village, en particulier des plus jeunes !

zMega Express Two DSC06723

zPascal Lota DSC06729 (2)

zPascal Lota DSC06736 (2)

Pour en savoir plus :

Pollution de l’air : https://www.who.int/fr/news/item/22-09-2021-new-who-global-air-quality-guidelines-aim-to-save-millions-of-lives-from-air-pollution